L’îlot : un accueil, un toit, un emploi

L’association. L’Îlot  accueille des femmes et des hommes en grande difficulté, en particulier lorsqu’ils sortent de prison ou bénéficient d’un aménagement de peine. Elle met tout en œuvre pour leur permettre de reprendre pied dans la société afin d’éviter les situations de précarité sociale qui mènent à la récidive. Les personnes accueillies par l’association sont hébergées ou employées en contrats d’insertion et sont accompagnées dans leurs démarches de réinsertion.
L’association a été fondée en 1969 à Paris. En 2015, elle a apporté son aide à près de 1 200 personnes, accueillies dans l’un de ses 5 centres d’hébergement et 2 chantiers d’insertion, en région parisienne et à Amiens. Suivant les établissements, les jeunes de moins de 25 ans représentaient entre 15 et 30% des personnes accompagnées.

Pourquoi l’association fait appel à des bénévoles
Après plusieurs mois ou plusieurs années de prison, d’errance ou de chômage, les personnes que nous accueillons à l’Îlot ont souvent peur du regard que l’on peut porter sur elles. Elles ont besoin de reprendre confiance en elles, de rencontrer des personnes qui croient en elles et leur veulent du bien, sans que cela soit par pitié ou par métier… C’est pourquoi l’intervention de bénévoles dans nos établissements est si importante !
Suivant vos compétences, vos envies et vos disponibilités, vous pouvez intervenir de manière ponctuelle ou régulière à nos côtés. Ce sont nos résidents et nos salariés en insertion qui ont le plus besoin de vous. Vous pouvez : les aider à organiser des sorties, à se remettre à niveau scolairement, à réussir leur recherche de formation ou d’emploi.

Et si vous aidiez un jeune dans sa recherche d’emploi ?
Trois types de demandes issues de trois lieux où l’îlot est présent (Paris, Aubervilliers, Amiens)

1 : Jeunes accueillis dans notre centre d’hébergement parisien (Paris 11è) : accompagnés dans toutes leurs démarches par un référent – éducateur spécialisé ou assistant de service social – ces jeunes auront pris le temps de réfléchir avec eux à leur projet professionnel.

Votre rôle : Seul ou en binôme, vous rencontrez régulièrement un des jeunes, à l’Îlot ou dans un lieu neutre, pour l’aider à repérer des offres d’emploi ou des entreprises qui correspondent à son projet et l’aider à préparer ses candidatures.
A vous de choisir, avec le jeune, le rythme des rencontres, au moins une fois tous les 15 jours.  Vous pouvez aussi échanger par téléphone.
Calendrier : possibilité de débuter l’accompagnement à tout moment ; l’établissement est ouvert tous les jours, sur une large plage horaire.

2 : Jeunes participant à un atelier collectif d’accompagnement vers l’emploi à Aubervilliers : accompagnés pendant deux mois par un conseiller d’insertion professionnelle, qui les aide à construire leur projet professionnel, ces jeunes trouveront peut-être un emploi ou une formation à l’issue de l’atelier, mais il est plus probable qu’ils poursuivent encore quelque temps leurs démarches pour accéder à un emploi ou une formation.

Votre rôle : rencontrer régulièrement un des jeunes, à l’Îlot (Aubervilliers) ou dans un lieu neutre, pour l’aider à mettre en œuvre les actions décidées dans le cadre de ce stage, sans se décourager, et lui faire partager votre expérience du travail et de la recherche d’emploi. A vous de choisir, avec le jeune, le rythme des rencontres, au moins une fois tous les 15 joursVous pouvez aussi échanger par téléphone. Dans l’idéal, votre accompagnement débute pendant les premières semaines du stage et se poursuit plusieurs mois après.
Calendrier : des sessions sont programmées tous les trimestres ; l’établissement est ouvert en semaine, aux heures de bureau.

3 : Jeunes engagés dans un parcours d’insertion qualifiant à Amiens : engagés en contrat d’insertion par l’Îlot, ces jeunes font partie d’un petit groupe de 12 personnes qui préparent le titre professionnel d’agent de restauration collective et alternent pour cela des périodes de formation théorique, des périodes de travail au sein de l’Îlot, et un mois de stage dans une entreprise de restauration classique. Ils sont suivis tout au long de ce parcours, qui dure 8 mois, par un conseiller d’insertion professionnelle (CIP).

Leurs besoins : le jeune doit relever deux défis : le premier consiste à obtenir son diplôme et le second à trouver un emploi aussi tôt que possible après la fin de son contrat à l’Îlot, qui n’est pas renouvelable. Très pris par la préparation du diplôme et la recherche de son stage en entreprise, le jeune risque de perdre de vue son objectif final, ou de trop peu l’anticiper.
Votre rôle : rencontrer régulièrement l’un de ces jeunes, à l’Îlot (Amiens) ou dans un lieu neutre, pour l’aider dans sa recherche d’un emploi, en lien avec le conseiller en insertion professionnelle qui suit l’ensemble du groupe. A vous de choisir, avec le jeune, le rythme des rencontres, au moins une fois tous les 15 jours.  Vous pouvez aussi échanger par téléphone. Il se peut que le jeune sollicite votre aide pour réaliser son rapport, en vue du diplôme, mais il ne doit pas perdre de vue la recherche d’un emploi après son passage à l’Îlot. Dans l’idéal, votre accompagnement débute au début du parcours, au mois de janvier ou de février, et dure plusieurs mois après l’obtention du diplôme en juin.
Calendrier : chaque session débute en novembre pour s’achever à la fin du mois de juin suivant ; l’établissement est ouvert en semaine, aux heures de bureau.


Vous proposer comme bénévole pour cette initiative ou nous demander des précisions Envoyez-nous un mail à agir@lesedc.org en mentionnant « ILOT ».


En savoir plus sur l’îlot ? cliquez sur le logo :  


Retourner au réseau première chance pour voir les autres propositions ? Cliquez sur le logo : 

Réseau première chance des EDC

Le 24 février 2017

Le réseau première chance des EDC est une proposition faite …

La lettre de la fondation – Novembre 2016

Le 4 décembre 2016

Pour lire ou télécharger notre lettre de novembre 2016 : cliquez …

Prix Philibert Vrau 2016

Le 4 décembre 2016

Le prix Philibert Vrau 2016 a été remis à Eric …